Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Des attentats font 25 morts en Irak

BAGDAD - Différentes attaques lancées par des militants à travers l'Irak, dont une qui ciblait un édifice gouvernemental dans le nord du pays, ont fait au moins 25 morts, mercredi.

L'incident le plus sanglant a été un assaut audacieux dans la ville de Hawija. Les assaillants ont fait exploser trois voitures piégées devant le siège du conseil régional avant d'affronter les forces de l'ordre pendant près d'une heure. Au moins sept civils et deux soldats auraient été tués, et une vingtaine de personnes auraient été blessées.

Hawija se trouve à 240 kilomètres au nord de Bagdad.

Ailleurs, dans la banlieue de Shaab, à Bagdad, des hommes armés ont fait irruption dans la maison d'un fonctionnaire du ministère de l'Intérieur. L'homme a été abattu, tout comme sa femme, sa belle-mère et trois enfants âgés de trois, six et huit ans.

Des policiers en civil ont aussi été pris en embuscade dans la ville de Taji, à 20 kilomètres au nord de Bagdad, faisant deux morts et trois blessés.

Huit autres personnes ont été tuées par des explosions à Bagdad et à Mossoul.

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.