Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Le transport des matières dangereuses à l'examen

Contrôle routier Québec tenait mardi une opération de vérification du transport des matières dangereuses afin de s'assurer que ce type de transport se fait de manière sécuritaire.

Les contrôleurs ont intercepté 40 véhicules lourds sur les routes de la Capitale-Nationale et de Chaudière-Appalaches. De ce nombre, sept infractions ont été relevées.

Les contrôleurs routiers ont examiné l'état général des camions, les citernes, le système de freinage des véhicules, les réflecteurs. Ils s'assuraient aussi que les chauffeurs détenaient un certificat de transport de matières dangereuses.

En 2012 au Québec, les contrôleurs routiers ont effectué 3000 interventions sur ce type de transport. De ce nombre, seulement 3 % des camions ont été mis hors service en raison de défectuosités majeures, mentionne Guy Brisson, directeur régional de Contrôle routier Québec.

« Lorsqu'on parle de défectuosité majeure, ce qu'on peut déceler, c'est de différente nature. Dans certains cas, ce peut être les freins, alors là c'est très problématique. Dans d'autres cas, ça peut être parce qu'il y a une crevaison », explique M Brisson.

Les contrevenants sont passibles d'amendes atteignant 700 $.

L'opération, qui se déroulait mardi dans plusieurs régions du Québec, était menée dans le cadre d'une campagne pancanadienne.

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.