POLITIQUE
18/09/2013 08:26 EDT | Actualisé 18/11/2013 05:12 EST

D'ex-élus, dont Nathalie Normandeau, visés par les perquisitions de l'UPAC aux bureaux du PLQ

PC

Les perquisitions ayant eu lieu en juillet dernier aux bureaux du Parti libéral du Québec visent un groupe de quelques ex-parlementaires, selon des informations obtenues par le journaliste de l'émission Enquête, Alain Gravel.

Selon ses sources, l'ancienne vice-première ministre Nathalie Normandeau est du nombre. Alain Gravel ajoute que l'enquête est de nature criminelle et ne veut pas dire que ces personnes font face à des accusations.

Pour l'instant, peu de choses ont filtré de ces perquisitions.

Quant au chef du Parti libéral du Québec, Philippe Couillard, il a déclaré mardi qu'il n'était au courant d'aucun détail de l'enquête et ignorait ce que les policiers cherchaient lors de leur passage dans les locaux du parti.

Philippe Couillard a cependant tenu à déclarer qu'il tenait à ce que toute personne ayant agi de façon illégale réponde de ses actes.

Retrouvez les articles du HuffPost sur notre page Facebook.




INOLTRE SU HUFFPOST

Quelques frappes de l'UPAC