Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Marcel Côté s'engage à modifier la structure du comité exécutif

Le candidat à la mairie de Montréal Marcel Côté s'engage à modifier la structure du comité exécutif et à créer un poste de commissaire à l'éthique s'il est porté au pouvoir le 3 novembre.

Il veut plus précisément qu'une équipe d'une dizaine de fonctionnaires analyse les projets qui ont un impact financier et conseille le vice-président du comité exécutif avant de les soumettre pour approbation.

Une telle procédure, en vigueur au Conseil du Trésor à Québec et Ottawa, aurait évité, selon lui, le scandale des compteurs d'eau. Marcel Côté assure que ce changement est important même s'il n'est pas spectaculaire.

« Moi j'ai été en politique pas pour serrer des mains. J'ai été là parce que je veux avoir un mandat parce qu'il y a des changements à faire. Ce qui est arrivé à Montréal, je le répète, est très inusité. Ça interpelle toute la collectivité montréalaise. Et malheureusement, dans une maison, les fondations, ce n'est pas ça qui paraît, mais c'est important des fondations », a-t-il dit.

Marcel Côté indique aussi que sous son administration, la grande majorité des élus membres du comité exécutif, dont le président et le vice-président, ne seront pas des maires d'arrondissement.

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.