Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Irak : Au moins 48 morts dans une série d'attentats

Au moins 48 personnes ont été tuées en Irak dans une série d'attentats à la bombe, ont indiqué des responsables, dimanche.

La plupart des attentats à la voiture piégée ont ciblé des villes à majorité chiite au centre et au sud du pays.

De telles attaques sont régulièrement rapportées en Irak depuis plusieurs mois déjà.

Aucune organisation n'a encore revendiqué la responsabilité de ces attentats, qui se sont produits sur des artères commerciales et des stationnements de sept villes. Les vagues d'attentats de ce genre sont toutefois la signature de la branche locale d'Al-Qaïda, qui tente de miner le gouvernement à majorité chiite de l'Irak.

L'attaque la plus sanglante a eu lieu dans la ville de Hillah, à 95 kilomètres au sud de Bagdad, où une voiture piégée a explosé à proximité d'un marché extérieur, tuant neuf civils et en blessant 15 autres, a précisé un policier. Une seconde déflagration a eu lieu quelques minutes plus tard, faisant six autres morts et 14 blessés, a-t-il ajouté.

Les insurgés multiplient parfois les attentats successifs pendant deux journées consécutives ou plus. Lundi dernier, 27 personnes avaient péri dans une série d'attentats suicide, d'explosions et de fusillades.

Associated Press

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.