Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

À son tour, la Chine émet une mise en garde en cas de frappes en Syrie

In this image taken from video obtained from the Shaam News Network, which has been authenticated based on its contents and other AP reporting, Free Syrian army fighters fire their weapons during clashes with government forces, unseen, in Daraya, a suburb of Damascus, Syria, Wednesday, Sept. 4, 2013. (AP Photo/Shaam News Network via AP video)
In this image taken from video obtained from the Shaam News Network, which has been authenticated based on its contents and other AP reporting, Free Syrian army fighters fire their weapons during clashes with government forces, unseen, in Daraya, a suburb of Damascus, Syria, Wednesday, Sept. 4, 2013. (AP Photo/Shaam News Network via AP video)

SAINT-PÉTERSBOURG, Russie - À son tour, la Chine émet une mise en garde sur les risques d'une attaque militaire contre la Syrie à être menée par les États-Unis.

Le ministre adjoint des Finances de la Chine, Zhu Guangyao, affirme qu'une telle action militaire aurait certainement un impact négatif sur l'économie mondiale, en particulier sur le prix du pétrole brut.

Zhu Guangyao a fait cette déclaration jeudi, à Saint-Pétersbourg, en Russie, où se débute le sommet économique des pays membres du G20.

Le ministre chinois estime qu'une hausse de 10 $ US du prix du baril de pétrole brut pourrait ramener la croissance économique mondiale à un anémique 0,25 pour cent.

Pékin en appelle à une solution des Nations-Unies pour régler le conflit en Syrie.

L'utilisation d'armes chimiques dans les guerres
Retrouvez les articles du HuffPost sur notre page Facebook.
Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.