NOUVELLES
24/08/2013 06:41 EDT | Actualisé 24/10/2013 05:12 EDT

La Suédoise Caroline Hedwall mène après trois rondes à l'Omnium canadien féminin

EDMONTON - La Suédoise Caroline Hedwall, qui a été parfaite le week-end dernier à la Coupe Solheim, sera la golfeuse à battre lors de la ronde finale de l'Omnium canadien féminin.

Hedwall, 24 ans, a joué une ronde de 64 (moins-6), samedi, et elle a ainsi placé son nom au sommet du tableau des meneuses après trois rondes au club de golf Royal Mayfair d'Edmonton.

Dimanche, Hedwall amorcera la ronde finale en tant que meneuse pour une première fois.

«Ce sera spécial de faire partie du dernier groupe, a-t-elle noté. J'ai déjà gagné sur le circuit européen. Maintenant, j'attends ma première victoire dans la LPGA.»

La Norvégienne Suzann Pettersen et la Néo-Zélandaise Lydia Ko, championne en titre du tournoi, partagent le deuxième rang, un coup derrière Hedwall.

Hedwall a inscrit quatre oiselets lors du premier neuf et trois autres sur le neuf de retour, en plus de commettre un boguey. Elle se retrouve à moins-10 après 54 trous.

Lors de la Coupe Solheim le week-end dernier, Hedwall est devenue la première joueuse dans l'histoire de ce tournoi à gagner cinq matchs et elle a aidé l'Europe à écraser les États-Unis 18-10.

Elle a admis qu'elle a encore la Coupe Solheim en tête.

«J'étais un peu fatiguée lundi, mardi et mercredi, mais quand le tournoi a commencé, je pense que la dernière semaine m'a donné beaucoup d'énergie et de confiance», a-t-elle mentionné.

Ko, âgée de 16 ans, s'est rachetée après une deuxième ronde ordinaire. Samedi, elle a remis une carte de 67.

«Dans l'ensemble, je suis vraiment contente», a déclaré Ko, qui se retrouve à moins-9.

«J'étais à moins-8 avant la ronde finale l'an dernier, je suis présentement un coup de mieux. Je suis donc dans une bonne position.»

Ko était âgée de seulement 15 ans quand elle a devancé Inbee Park par trois coups pour remporter l'Omnium canadien en 2012, à Vancouver.

Ko a encore le statut d'amateur donc, comme l'an dernier, elle ne pourra pas mettre la main sur la bourse de 300 000 $ US si elle l'emporte. La bourse ira plutôt à la golfeuse qui terminera au deuxième rang.

Pettersen, classée troisième au monde, s'est améliorée lors de chacun de ses passages sur le parcours cette semaine. Elle a joué des rondes de 69, 67 et 65.

Elle a inscrit six oiselets, samedi, après en avoir réussi seulement sept lors des deux premières rondes.

Elle croit aussi profiter d'une lancée liée à son expérience à la Coupe Solheim.

«En général après la Coupe Solheim — où vous devez jouer de manière agressive — ça reste avec vous la semaine suivante, car vous voulez continuer à réussir des roulés», a-t-elle expliqué.

Pettersen, 32 ans, totalise 11 titres de la LPGA en carrière, dont celui de l'Omnium canadien en 2009.

Les choses ont été plus compliquées pour Park, la golfeuse no 1 au monde.

Park partageait la tête avec Cristie Kerr à l'aube de la troisième ronde.

La Sud-Coréenne de 25 ans avait réussi 12 oiselets lors de ses deux premiers parcours, mais elle en a réussi seulement un samedi, contre trois bogueys et un double boguey. Elle a inscrit un pointage de 74 et a chuté à six coups de la tête.

Kerr, championne de l'Omnium canadien en 2006, a terminé sa ronde avec deux bogueys et elle se retrouve à égalité au 20e rang, à sept coups de Hedwall.

Les deux Canadiennes encore en lice ont connu des journées difficiles. Samantha Richdale, de Kelowna, a remis une carte de 75 et a chuté à égalité au 60e rang à plus-5. Jessica Shepley, d'Oakville, a bouclé sa ronde en 78 coups pour aboutir à égalité au 72e rang à plus-9.