Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Le bateau de Greenpeace défie les autorités russes et entre dans l'Arctique

MOSCOU - L'organisation écologiste Greenpeace affirme que l'un de ses bateaux a défié les autorités russes et est entré dans l'océan Arctique pour protester contre l'exploration pétrolière.

Selon Greenpeace, les autorités russes ont refusé cette semaine de permettre au navire Arctic Sunrise d'entrer dans la mer de Kara, une partie de l'océan Arctique au large de la Sibérie. Mais le bateau y est tout de même entré samedi matin, a annoncé Greenpeace dans un communiqué.

L'organisation proteste contre l'exploration pétrolière en haute mer près du parc national de l'Arctique russe, où vivent notamment des ours polaires, des morses et d'autres animaux. L'exploration est menée par la société nationale russe Rosneft et ExxonMobil.

Une responsable des campagnes de Greenpeace, Christy Ferguson, a déclaré dans un communiqué que si ces entreprises commencent à extraire du pétrole à partir de plateformes en haute mer, cela augmentera le risque de fuites et de déversement qui pourraient gravement nuire à l'écosystème du parc.

INOLTRE SU HUFFPOST

Efficacité environnementale: le classement des pays développés

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.