NOUVELLES
20/08/2013 01:24 EDT | Actualisé 19/10/2013 05:12 EDT

Rien ne va plus sur le chantier de l'autoroute 10

Le ministère des Transports du Québec a envoyé une mise en demeure à Civ-Bec, une compagnie qui a cessé ses travaux, sans explication, sur le chantier de l'autoroute 10, entre l'A-30 et l'A-35, à Carignan, en Montérégie.

Civ-Bec est une entreprise de Saint-Jean-sur-Richelieu, dont les administrateurs font face à plusieurs chefs d'accusation déposés par Revenu Québec, relativement à des fraudes fiscales, de fausses déclarations et de fausses réclamations de dépenses, notamment.

Son administrateur est Pasquale Fedele, ancien vice-président de Catania, arrêté en mai 2012 par les enquêteurs de l'UPAC pour un système de fausses facturations, corruption, collusion et abus de confiance.

Le chantier de 11 millions est arrêté depuis le 5 août, date de la fin des vacances de la construction. Le chantier devait reprendre, mais personne ne s'est présenté.

Mardi matin, des entrepreneurs étaient sur place, mandatés par un syndic, pour venir sécuriser le chantier.

C'est silence radio du côté de Civ-Bec. Transport Québec par contre a pris des mesures pour que le chantier puisse recommencer le plus tôt possible.

« Dans ce cas-ci, c'est Civ-Bec qui est responsable du chantier, donc Civ-Bec a jusqu'au 22 août prochain pour répondre au ministère et reprendre les travaux. Si ce n'est pas fait d'ici là, le ministère va contacter la caution. La caution c'est une sorte de garant qui reprend en charge le chantier, tout ce qui concerne les obligations, le respect des travaux, les délais, etc. », déclare Sarah Bensadouin, porte-parole de Transports Québec.

Le mandat de Civ-Bec était de remplacer quatre ponts. Les travaux étaient exécutés à 70 %. Tout devait être terminé pour la fin octobre. On peut donc s'attendre à d'autres retards.

Avec les informations de Karine Bastien