NOUVELLES
20/08/2013 11:56 EDT | Actualisé 20/10/2013 05:12 EDT

Énergie atomique du Canada s'entend avec Nordion

Énergie atomique du Canada limitée (ÉACL) a conclu avec la société Nordion un accord qui met fin à un long processus de litige et d'arbitrage portant sur la production d'isotopes médicaux par la société de la Couronne et leur mise en marché à travers le monde par Nordion.

L'entente conclue avec Nordion  verra ÉACL verser 15 millions de dollars en liquide et libérer Nordion de 47 millions de dollars en réclamations pour frais d'arbitrage et de 80 millions de dollars en dommages.

La compagnie ontarienne Nordion, le plus important fournisseur mondial d'isotopes médicaux, libère ÉACL de réclamations totalisant environ 244 millions de dollars.

Les deux entreprises ont aussi signé une nouvelle entente d'approvisionnement en isotopes médicaux, valide jusqu'en octobre 2016.

À l'origine, Nordion espérait forcer ÉACL à compléter deux nouveaux réacteurs pour remplacer celui vieillissant de Chalk River, en Ontario, qui produit les isotopes.

Le projet - baptisé Maple - a toutefois été abandonné en 2008 avant que les travaux soient terminés, incitant Nordion à engager une poursuite de 1,6 milliard de dollars contre Ottawa. La compagnie privée a toutefois été déboutée l'année dernière par un comité d'arbitrage.

En 2009, l'arrêt du réacteur nucléaire de Chalk River avait causé une pénurie importante des isotopes et de nombreux retards dans les hôpitaux partout dans le monde pour des examens d'imagerie médicale.

Le réacteur de Chalk River, vieux de 50 ans, produit près de 40 % de l'ensemble des isotopes dans le monde et plus de la moitié des isotopes de type technétium 99, ce qui fait du Canada un chef de file dans le domaine.

La fermeture du réacteur NRU ou réacteur national de recherche universel est néanmoins prévu pour après 2016.