NOUVELLES
20/08/2013 09:56 EDT | Actualisé 20/10/2013 05:12 EDT

Le plus haut tribunal zimbabwéen rejette les allégations de fraude de Tsvangirai

HARARE, Zimbabwe - Le plus haut tribunal du Zimbabwe a rejeté mardi les allégations de fraude électorale formulées par l'opposition.

Le juge en chef de la Cour constitutionnelle, Godfrey Chidyausiku, a déclaré que l'élection présidentielle du 31 juillet, qui a reporté Robert Mugabe au pouvoir, avait été libre et juste.

Ce jugement pave la voie à l'inauguration de M. Mugabe, jeudi.

M. Mugabe, qui est au pouvoir depuis 1980, nomme les juges du pays. Ceux-ci se sont fréquemment prononcés en sa faveur au cours des dix dernières années.

Le leader de l'opposition, Morgan Tsvangirai, a tenté de retirer sa requête auprès du tribunal quand le gouvernement a apparemment refusé de lui remettre des données dont il avait besoin pour étayer sa cause.

Le tribunal a choisi d'aller de l'avant malgré tout.