NOUVELLES
20/08/2013 12:38 EDT | Actualisé 20/10/2013 05:12 EDT

Le Baseball majeur suspend le lanceur des Red Sox Ryan Dempster pour 5 matchs

NEW YORK, États-Unis - Le Baseball majeur a imposé une suspension de cinq matchs au lanceur des Red Sox de Boston Ryan Dempster pour avoir atteint intentionnellement Alex Rodriguez des Yankees de New York, dimanche soir.

Le Canadien Dempster a aussi écopé d'une amende, dont le montant n'a pas été dévoilé.

La suspension a été annoncée par le vice-président du Baseball majeur Joe Garagiola, qui a également imposé une amende au gérant des Yankees, Joe Girardi, pour avoir vertement dit sa façon de penser à l'arbitre au marbre, Brian O'Nora.

Dempster pourra continuer de jouer s'il porte sa cause en appel, mais comme les Red Sox disposeront de journées de congé jeudi et lundi, les Red Sox pourraient simplement repousser son départ dans la rotation.

Au cours de la deuxième manche du match disputé au Fenway Park de Boston, Dempster a effectué un lancer derrière les genoux de Rodriguez et deux autres à l'intérieur. Son quatrième tir l'a atteint au coude gauche avant de ricocher dans son dos.

Girardi s'est alors amené à toute vitesse vers le marbre, criant à l'endroit d'O'Nora pour ne pas avoir expulsé le lanceur. Girardi a quant à lui été chassé tandis que les joueurs ont quitté les deux abris et les enclos de releveurs. Rodriguez a quant à lui frappé un circuit aux dépens de Dempster en sixième, qui a permis aux Yankees de venir de l'arrière et d'inscrire une victoire de 9-6.

Dempster s'est défendu en disant qu'il ne cherchait pas à atteindre Rodriguez, mais qu'il tentait de le défier à l'intérieur.

Girardi était en furie après l'incident. Il a déclaré avant que Dempster ne soit sanctionné que si ce dernier n'était pas suspendu, les lanceurs adverses allaient s'en donner à coeur joie à l'endroit de son frappeur de puissance.

«Cette balle est une arme. Ce n'est pas une balle de tennis. (...) C'est une arme et elle peut compromettre la vie de quelqu'un», a dit Girardi mardi, avant le premier match du programme double que les Yankees ont livré aux Blue Jays de Toronto.

«Et c'est pourquoi j'étais si fâché. Vous pouvez exprimer votre opinion et être en colère envers quelqu'un, mais vous ne pouvez pas lui lancer des balles de baseball.»

Le gérant des Yankees a admis qu'il n'a probablement jamais été aussi fâché sur un terrain que lors de cette tirade ponctuée de plusieurs gros mots.

Rodriguez a été suspendu pour 211 matchs le 5 août dernier selon les termes de la convention collective, mais il peut jouer pendant le processus d'appel. A-Rod a pu porter sa cause en appel puisqu'il n'a pas été suspendu pour avoir enfreint les règles antidopage du Baseball majeur, ce qu'il n'aurait pas pu faire le cas échéant. Le lanceur des Red Sox John Lackey a critiqué cette faille dans la réglementation la semaine dernière.

Girardi a déclaré que de laisser Dempster impuni n'aurait fait qu'encourager les autres lanceurs à se faire justice.

«Ça ne peut pas arriver. Ce n'est pas juste. Si un lanceur est suspendu pour avoir intentionnellement atteint un frappeur, il a le droit de loger un appel. Est-ce qu'on va leur retirer ce droit à eux aussi?»

Les Yankees n'ont pas répliqué dimanche. Girardi n'a pas voulu dire si l'équipe allait le faire lors de la visite des Red Sox au Yankee Stadium, le 5 septembre.

Girardi a expliqué que de «protéger ses coéquipiers» fait partie du baseball depuis très longtemps et que «malheureusement, vous êtes parfois impliqués dans ces situations, mais ça fait partie du baseball».

À l'issue de la rencontre de dimanche, Rodriguez a refusé de dire si Dempster devait être suspendu.

«Je ne suis pas le bon gars à qui parler de suspensions, a dit Rodriguez en riant. Je peux cependant recommander un avocat.»