NOUVELLES
19/08/2013 06:07 EDT | Actualisé 19/10/2013 05:12 EDT

Un train fonce sur un groupe de pèlerins dans l'est de l'Inde, faisant 35 morts

BANIHAL, KASHMIR, INDIA - JUNE 26:  Indian police officers stand next to a train that will connect the Banihal and Qazigund regions on JUNE 26, 2013 in Banihal, 125 kms (77 miles) south of Srinagar, the summer capital of Indian administered Kashmir, India. The train, carrying school children and officials of the Indian Railways, reached Qazigund in 25 minutes, passing through an 11km long tunnel, Asia's second longest , in the Pir Panchal mountain range. (Photo by Yawar Nazir/Getty Images)
File/Getty
BANIHAL, KASHMIR, INDIA - JUNE 26: Indian police officers stand next to a train that will connect the Banihal and Qazigund regions on JUNE 26, 2013 in Banihal, 125 kms (77 miles) south of Srinagar, the summer capital of Indian administered Kashmir, India. The train, carrying school children and officials of the Indian Railways, reached Qazigund in 25 minutes, passing through an 11km long tunnel, Asia's second longest , in the Pir Panchal mountain range. (Photo by Yawar Nazir/Getty Images)

PATNA, Inde - Au moins 37 personnes ont été tuées lundi dans l'est de l'Inde, quand un train a heurté un groupe de pèlerins qui traversaient la voie ferrée.

La foule en colère a ensuite sévèrement battu le conducteur et mis le feu aux wagons.

Les pèlerins traversaient la voie à Dhamara Ghat, une petite ville de l'État de Bihar, quand ils ont été heurtés par un train rapide. Plusieurs autres personnes ont aussi été blessées.

Un responsable des services ferroviaires a indiqué que le train ne devait pas s'arrêter à la gare et qu'il avait reçu la permission de continuer son chemin. Certains pèlerins seraient toutefois restés sur la voie ferrée pour l'obliger à s'immobiliser.

Le train s'est finalement arrêté quelques centaines de mètre plus loin. Des informations contradictoires révèlent que le chauffeur a alors été soit grièvement blessé, soit tué par la foule en colère.

Le premier ministre Manmohan Singh a lancé un appel au calme pour permettre aux secouristes d'intervenir. Quelques heures après la tragédie, des wagons brûlaient toujours puisque la foule empêchait les pompiers et les policiers de se rendre sur les lieux. Les corps démembrés des victimes gisaient aussi toujours sous le train.

Dhamara Gat se trouve à environ 280 kilomètres au nord de Patna, la capitale de l'État.