NOUVELLES
19/08/2013 05:59 EDT | Actualisé 19/10/2013 05:12 EDT

Le premier ministre du Pakistan réitère son appel au dialogue avec les rebelles

ISLAMABAD - Le premier ministre du Pakistan, Nawaz Sharif, a réitéré son offre de discuter avec les groupes rebelles, qui ont jusqu'à maintenant refusé toute négociation.

M. Sharif a également tenue ouverte la possibilité de nouvelles opérations militaires contre ces rebelles, qui ont mené une série d'attaques et de bombardements qui ont tué des milliers de civils et de membres des forces de l'ordre.

Le premier ministre a fait ces commentaires lundi, lors de son premier discours depuis son élection, le 5 juin.

Son parti a remporté une victoire fracassante en partie en raison de son ouverture à négocier avec les rebelles, dans l'espoir de mettre fin à des années de conflit dans le nord-ouest du pays. Les groupes militants ont toutefois refusé l'offre, laissant le gouvernement patauger afin d'instaurer une nouvelle politique.

Le gouvernement a aussi affirmé qu'il aimerait tenir une rencontre avec les autres partis afin d'élaborer une loi anti-terrorisme.