NOUVELLES
19/08/2013 11:01 EDT | Actualisé 19/10/2013 05:12 EDT

L'avocat de Rodriguez met en doute les preuves obtenues par le Baseball majeur

NEW YORK, États-Unis - L'avocat d'Alex Rodriguez affirme que les preuves du Baseball majeur à l'encontre du cogneur de puissance des Yankees de New York sont si faibles qu'il ne devrait même pas purger une manche de sa suspension de 211 matchs.

Joe Tacopina a affirmé à l'émission «Today» de NBC que la preuve ne «tiendra jamais la route» devant un tribunal ou un arbitre.

La ligue a récemment suspendu Rodriguez, ainsi que plus d'une douzaine d'autres joueurs, pour leur relation avec une clinique accusée d'avoir distribué des produits dopants.

Rodriguez a fait appel de la sanction et il peut continuer à jouer d'ici à ce qu'une décision soit rendue. Tacopina soutient que les preuves du Baseball majeur sont fondées sur le témoignage du fondateur de la clinique Biogenesis, Anthony Bosch, qui n'a «aucune crédibilité».

«Je connais les preuves contre Alex Rodriguez, et je vais vous dire ceci: Elles ne tiendront pas devant un un tribunal ou en arbitrage», a déclaré Tacopina à l'animateur Matt Lauer.

«Confronté à ces preuves, Alex Rodriguez ne sera pas jugé responsable et n'aurait pas à purger une seule manche de sa suspension de 211 matchs. Je connais la preuve dans cette affaire.»

Questionné par Lauer à savoir si A-Rod aurait dû accepter une suspension de 50 matchs, comme les 12 autres joueurs qui n'ont pas fait appel dans cette affaire.

«S'il m'écoute, si je devais le conseiller en fonction de la preuve et de ce que je connais de la preuve, je lui dirais: 'N'accepte pas une manche de suspension. Oubliez 50 matchs. Même pas une manche.»

Tacopina affirme également que les Yankees ont dissimulé les résultats d'un examen de résonance magnétique en octobre qui démontrait que Rodriguez souffrait d'une déchirure d'une cavité articulaire à la hanche. Son jeu en a été affecté et il a été retiré de la formation partante pendant les éliminatoires contre les Tigers de Detroit.

Le directeur général des Yankees a confié que le personnel médical de l'équipe «a fait tout son possible pour aider Alex.»