NOUVELLES
19/08/2013 06:53 EDT | Actualisé 19/10/2013 05:12 EDT

L'afflux massif de réfugiés syriens en Irak se poursuit

Le nombre de réfugiés syriens entrés dans le nord de l'Irak depuis jeudi s'élève à plus de 20 000, selon les plus récents chiffres des Nations unies. Il s'agit de l'une des traversées les plus massives depuis le début du conflit entre le président Bachar Al-Assad et les insurgés.

« S'il ne s'agit peut-être pas de l'afflux le plus important à traverser une frontière en une seule fois, c'est en tout cas l'un des plus importants de toute la crise syrienne », a déclaré Adrian Edwards, porte-parole du Haut-Commissariat des Nations unies pour les réfugiés.

La frontière entre la Syrie et l'Irak est presque entièrement fermée par les autorités régionales du Kurdistan irakien. Les réfugiés, qui continuent d'affluer, ont profité de l'installation d'un pont flottant sur le Tigre, menant vers le Kurdistan irakien.

Le conflit syrien a déjà contraint 2 millions de personnes à l'exil, dont plus de 150 000 vers l'Irak.

Rebelles délogés

L'armée syrienne s'est par ailleurs emparée de toutes les positions prises récemment par les rebelles dans la région de Lattaquié, fief du clan Assad, a affirmé lundi une source militaire.

Celle-ci intervient au lendemain de la capture de plusieurs villages contrôlés depuis début août par les insurgés.

Les rebelles avaient lancé début août la « bataille de la libération de la côte », notamment dans la région de Lattaquié, berceau de la communauté alaouite à laquelle appartient le président Al-Assad.

Conflit syrien : onde de choc au Moyen-Orient