NOUVELLES
18/08/2013 10:40 EDT | Actualisé 18/10/2013 05:12 EDT

La lutte au tabac illégal devient le cheval de bataille d'un ancien de la SQ

MONTRÉAL - Un ancien membre de la Sûreté du Québec est engagé dans une croisade contre le tabac de contrebande.

Après des passages dans les Maritimes et dans l'Ouest canadien, Michel Rouillard vient de débarquer dans la Belle Province.

La semaine dernière, ce sergent à la retraite a entre autres effectué des arrêts dans les Laurentides, en Mauricie, dans la région de la Capitale Nationale, dans Chaudière-Appalaches et en Estrie.

Son objectif est simple: il veut rencontrer des décideurs pour les sensibiliser à cette forme de criminalité.

Il souhaite inciter ses interlocuteurs à fournir les ressources nécessaires aux forces de l'ordre pour qu'elles puissent combattre efficacement le problème.

Pour y arriver, ce porte-parole de la Coalition nationale contre le tabac de contrebande martèle le même message à répétition.

Il explique, d'abord, aux politiciens fédéraux, provinciaux et municipaux que les cigarettes illégales sont souvent vendues par de petits malfrats.

Du même souffle, il précise qu'ils ne fonctionnent généralement pas en vase clos c'est-à-dire qu'ils sont régulièrement chapeautés par des organisations nettement plus inquiétantes comme les Hells Angels ou encore les gangs de rue.

Selon M. Rouillard, ce sont ces groupes qui engrangent la plupart des profits liés à ce commerce illicite, et cet argent devient rapidement une source de financement pour d'autres activités illégales comme le trafic des armes ou celui des stupéfiants.