NOUVELLES
17/08/2013 12:17 EDT | Actualisé 17/10/2013 05:12 EDT

Naufrage aux Philippines: le mauvais temps retarde les opérations

Les recherches ont été interrompues au large de l'île de Cebu, aux Philippines, au lendemain de la collision entre un traversier et un navire-cargo qui a causé la mort d'au moins 31 personnes.

Les mauvaises conditions météorologiques ont obligé les secouristes à regagner la terre ferme, même si 171 personnes sont toujours portées disparues.

La collision est survenue vendredi lorsqu'un traversier qui effectuait la liaison entre la capitale Manille et le port de Cebu, sur une île du centre de l'archipel, est entré en collision avec un navire de marchandises qui sortait du port. Le cargo avait 36 membres d'équipage à son bord, et personne n'a été blessé. Le traversier transportait plus de 800 passagers et membres d'équipage.

Selon les témoins, le traversier de 138 mètres de long a sombré en 15 minutes à peine.

Erreur humaine?

L'armateur propriétaire du cargo impliqué dans l'accident a plusieurs taches à son dossier. La compagnie Philippine Span Asia Carrier Corp était notamment propriétaire du Dona Paz, un traversier dont le naufrage a fait 4300 morts en 1987, la pire tragédie maritime répertoriée en temps de paix. Quatre autres de ses navires ont été impliqués dans des accidents maritimes meurtriers.

Toutefois, le président de la compagnie, Jordan Go, a indiqué que l'état du cargo n'avait rien à voir avec la collision. Il a plutôt parlé d'une erreur humaine. Philippine Span Asia a toutefois suspendu ses opérations, tout comme la compagnie propriétaire du traversier également impliqué, 2Go Group.

Les autorités philippines ont confirmé que les deux navires avaient été inspectés avant l'accident et répondaient aux critères de sécurité technique.