NOUVELLES
17/08/2013 11:20 EDT | Actualisé 17/10/2013 05:12 EDT

L'Acadie fait partie du « patrimoine royal du Canada », selon Jason Kenney

Une déclaration du ministre Jason Kenney visant à souligner la Fête nationale de l'Acadie, le 15 août, fait vivement réagir dans les provinces atlantiques. L'Acadie, apprend-on dans la déclaration, ferait partie du « patrimoine royal du Canada ».

Cette erreur doit être rectifiée, selon la présidente de la Fédération acadienne de la Nouvelle-Écosse (FANE), Marie-Claude Rioux.

« Mettre dans une même phrase "royal" et "acadien", habituellement, ça hérisse le poil sur le bras de la majorité des Acadiens », explique-t-elle.

La présidente de la FANE doute que la déclaration a été écrite par le ministre, mais plutôt par son personnel.

Pour sa part, le député néo-démocrate d'Acadie-Bathurst, Yvon Godin, croit que le ministre et son personnel ont fait preuve de mauvaise volonté.

« Allez mettre des francophones royales (sic), si ce n'était pas voulu, il faut être pas mal ignorant », fait-il valoir.

Le député invite le ministre à offrir ses excuses aux Acadiens.

La déclaration est datée du 15 août, jour de la Fête nationale de l'Acadie.

La question est délicate, puisque c'est la couronne britannique qui a ordonné la déportation des Acadiens - opération qui a entraîné la mort de plus de la moitié de la population francophone des provinces atlantiques au XVIIIe siècle.

D'après le reportage de Stéfan Thériault