NOUVELLES
17/08/2013 07:29 EDT | Actualisé 17/10/2013 05:12 EDT

Des Alouettes éclopés perdent 24-21 face aux puissants Roughriders

REGINA - Malgré des blessures à plusieurs joueurs clés en cours de route, les Alouettes de Montréal ont offert une belle opposition aux puissants Roughriders de la Saskatchewan, mais ils se sont finalement inclinés 24-21, samedi.

Les Alouettes (2-5) ont perdu les services du quart Anthony Calvillo, du bloqueur Josh Bourke, du receveur Brandon London, du spécialiste des longues remises Martin Bédard et du secondeur Kyries Hebert. Les cinq joueurs sont tombés au combat au deuxième quart, mais cela n'a pas ralenti l'équipe grâce à du bon travail des réservistes.

Après trois quarts plutôt ternes, le jeu s'est animé en fin de rencontre. Les deux équipes se sont donné des chances à la suite d'une série de revirements alors que le pointage était de 14-14 et qu'il restait moins de quatre minutes à écouler au cadran. Les Alouettes ont pris les devants quand Jerald Brown a récupéré un échappé du quart Darian Durant provoqué par Marc-Olivier Brouillette et a filé sur 56 verges pour un touché.

Les Roughriders n'ont toutefois pas perdu de temps avant de répliquer. Durant a complété une longue passe de 65 verges à Taj Smith pour ramener les deux équipes à la case départ.

Après une séquence à l'attaque peu convaincante des Alouettes, Weston Dressler a réussi un long retour de botté de dégagement, ce qui a mis la table pour un placement victorieux de 36 verges de Christopher Milo sur le dernier jeu de la partie.

«Ça ne s'est pas déroulé comme nous le souhaitions, mais nous nous sommes battus jusqu'au bout, a déclaré Smith. (Durant) m'a fait confiance et j'ai réussi un jeu quand le ballon a été lancé dans ma direction.»

Calvillo a été la première victime chez les Alouettes. Il s'est blessé dès le premier jeu du deuxième quart quand Ricky Foley l'a sévèrement plaqué.

«J'ai mal à la tête et je le ressens depuis l'instant où j'ai été frappé, et il n'est pas parti et c'est pourquoi je ne suis pas revenu dans le match», a expliqué Calvillo, qui a ajouté qu'il ne se souvient pas du plaqué, mais qu'il ne croit pas que le contact avec le sol a provoqué la blessure.

«Je suppose que c'est (une commotion cérébrale).»

En relève à Calvillo, Josh Neiswander a eu besoin de temps avant de trouver ses repères, mais a été un peu plus efficace en fin de rencontre. Il a terminé sa journée de travail avec une fiche de 12-en-30 pour 147 verges de gains. Il a été victime de deux interceptions.

Les Alouettes ont donc offert une performance plus convaincante que la semaine dernière, quand ils avaient perdu 38-13 face aux Argonauts de Toronto. Il s'agissait alors de leur première sortie depuis le congédiement de l'entraîneur-chef Dan Hawkins. Ce ne fut toutefois pas suffisant pour offrir une première victoire au directeur général Jim Popp depuis son retour sur la ligne de touche.

La défensive montréalaise a bien fait contre l'offensive la plus productive de la LCF avant de se faire brûler en fin de rencontre. Durant a souvent été rabattu derrière sa ligne de mêlée et a complété seulement 18 de ses 32 passes pour 250 verges de gains. Il a lancé des passes de touché à Dressler, au premier quart, et à Smith, en fin de rencontre.

Le porteur de ballon Kory Sheets, en quête d'un septième match de suite avec au moins 100 verges de gains au sol, a été limité à 74 verges de gains en 19 courses.

Les Roughriders (6-1) ont commis quatre revirements, eux qui en avaient commis seulement trois depuis le début de la campagne. Les Alouettes ont inscrit 13 points à la suite de ces bévues.

Le botteur Sean Whyte a marqué les 14 premiers points des Alouettes à l'aide de quatre placements (15, 11, 25 et 38 verges) en cinq tentatives et deux simples. Du côté des Roughriders, Milo a également réussi un placement de 26 verges et Ricky Schmitt a ajouté deux simples. Les Riders ont aussi profité d'un touché de sûreté concédé Whyte.

Les Alouettes disputeront leur prochain match jeudi, au stade Percival-Molson. Ils affronteront les Lions de la Colombie-Britannique, une autre puissance de la LCF.