NOUVELLES
16/08/2013 10:55 EDT | Actualisé 16/10/2013 05:12 EDT

Office des transports : fin de non-recevoir pour la MMA 

La Montreal, Maine & Atlantic (MMA) et sa filiale ont essuyé une nouvelle rebuffade de l'Office des transports du Canada (OTC). L'entreprise ferroviaire a tenté d'obtenir la permission de poursuivre ses opérations au Canada, mais en vain, montrent des documents obtenus par La Presse Canadienne.

L'OTC, qui avait suspendu mardi le certificat d'aptitude du transporteur, a jugé, jeudi, que celui-ci avait échoué à faire la démonstration que « de nouveaux faits et circonstances » pouvaient justifier une révision de sa décision. Dans sa réplique écrite, l'agence fait valoir que la MMA et sa filiale, la Montréal, Maine & Atlantique Canada (MMAC), n'ont pas su prouver qu'elles disposaient d'une couverture d'assurances satisfaisante pour reprendre du service.

En vertu de la décision prise par l'OTC, les convois de la MMA et de la MMAC ne pourront donc plus rouler au Canada, et ce, à compter du 20 août.

La MMA avait acheminé jeudi une requête de sursis à l'organisme fédéral. Pourtant, dans une entrevue parue mardi dans le Portland Press Herald, le grand patron de la compagnie avait laissé entendre qu'il n'avait pas l'intention de s'opposer à l'ordre de l'OTC. « Pourquoi devrions-nous [en appeler de la décision]? Qu'avons-nous à tirer de cela? », a déclaré Edward Burkhardt au journal local.

« Nous nous penchons là-dessus, c'est tout ce que je peux dire pour ne moment, poursuit Edward Burkhardt. Nous ne savons pas comment nous réagirons. Nous pourrions bien tout simplement nous soumettre à cette directive et cesser nos opérations au Canada. Cela pourrait n'avoir aucun impact sur les opérations aux États-Unis », a-t-il poursuivi, selon l'article publié le 13 août.

Le déraillement tragique survenu à Lac-Mégantic a coûté la vie à 47 personnes en plus de détruire une importante partie du centre-ville de la petite municipalité de 6000 habitants.

L'OTC est une entité administrative indépendante du gouvernement du Canada. Il agit à la fois comme tribunal quasi judiciaire et comme organisme de réglementation économique au sein du réseau de transport fédéral.

La Presse Canadienne