NOUVELLES
16/08/2013 10:37 EDT | Actualisé 16/10/2013 05:12 EDT

Nouvelle rafle de Denis Coderre dans les rangs d'Union Montréal

Les cinq élus de l'arrondissement de Saint-Laurent se joignent à l'équipe de Denie Coderre en vue des élections municipales du 3 novembre. Il s'agit du maire Alan DeSousa, des conseillers de la Ville Aref Salem et Francesco Miele et des conseillers d'arrondissement Michèle D. Biron et Maurice Cohen. Tous ont été élus sous la bannière d'Union Montréal.

Alan DeSousa, qui a été responsable des Finances et de l'Environnement au sein du comité exécutif de la Ville, a vanté le leadership « fort et inclusif » de Denis Coderre. Il n'a pas manqué de critiquer la coalition du candidat à la mairie Marcel Côté qui, dit-il, n'est pas un gage de succès, mais plutôt « une mesure de faiblesse qui peut nuire à Montréal ».

Denis Coderre a maintenant 43 candidats en vue du scrutin du 3 novembre, dont 21 sont d'anciens membres d'Union Montréal, le parti de l'ex-maire Gérald Tremblay qui s'est sabordé ce printemps, après une série de défections provoquées par les multiples révélations de financement électoral illégal faites devant la commission Charbonneau. Quelques anciens membres de Vision Montréal et de Projet Montréal se sont aussi joints à lui. 

Alan DeSousa, qui a été élu pour une première fois à Ville Saint-Laurent en 1990, avait tenté sans succès de devenir maire par intérim de Montréal en juin dernier, après la démission de Michael Applebaum. L'équipe Coderre avait alors soulevé des doutes sur sa candidature, en soulignant que l'Unité permanente anticorruption avait fait des perquisitions dans son arrondissement.

Denis Coderre a néanmoins assuré qu'il n'avait jamais douté de la probité de ses nouveaux candidats. « Pour moi, Alan DeSousa est un homme intègre, l'équipe DeSousa est une équipe intègre. Il faut arrêter aussi de rendre les gens coupables par association »,  a-t-il plaidé. Il a d'ailleurs soutenu que deux autres candidats à la mairie, Marcel Côté et Richard Bergeron, « ont tout fait » pour attirer le maire de l'arrondissement Saint-Laurent dans leurs rangs.

L'ancien député fédéral de Bourassa a par ailleurs réitéré vendredi matin que son équipe, une fois complétée, comptera 50 % de nouveaux visages sur la scène municipale.