NOUVELLES
16/08/2013 04:37 EDT | Actualisé 15/10/2013 05:12 EDT

Le CRTC renforce la domination montréalaise de la télé francophone, selon Madeleine Meilleur

La ministre déléguée aux Affaires francophones de l'Ontario, Madeleine Meilleur, affirme que le CRTC aurait du rejeter la demande de distribution obligatoire de la nouvelle chaîne de TV5 nommée Unis.

L'agence qui réglemente les télécommunications au Canada a rendu sa décision publique le 8 août dernier.

Madeleine Meilleur soutient que les Francos-Ontariens seront mal représentés par le contenu de TV5 Unis tout comme les autres francophones en milieu minoritaire.

La ministre craint que seulement 15 % de la production de TV5 Unis soit canadienne, ce qui était le minimum requis par le CRTC pour TV5 Monde avant la décision du 8 août.

Selon elle, le CRTC ne remplit pas son mandat envers les francophones en milieu minoritaire et il aurait plutôt dû favoriser le projet de chaîne télévisée Accents proposé par la Corporation de la télévision francophonie canadienne où siégaient des représentants d'organismes de la francophonie canadienne.

Elle croit qu'Accents aurait permis d'encourager davantage les producteurs francophones des provinces de l'Atlantique, de l'Ouest et le l'Ontario et ainsi de multiplier le contenu représentant les francophones vivant à l'extérieur du Québec.

Une demande de distribution obligatoire de son service pour Accents avait aussi été soumise au CRTC.

Dans sa décision, le CRTC reconnaît qu'un besoin existe pour une telle chaîne, mais met en doute la capacité de la Corporation de la télévision francophonie canadienne de financer un tel projet à long terme tout en maintenant la qualité de la programmation.

TV5 appuiera les producteurs hors Québec

La présidente du conseil d'administration de TV5, Marie-Linda Lord, assure que les engagements de TV5 auprès du CRTC sont fermes. Elle affirme qu'au moins 60 % des sommes allouées pour produire des émissions pour la chaîne Unis sera consacré à des producteurs à l'extérieur du Québec même si le CRTC n'a pas spécifié de contenu minimum pour cette chaîne.

Le CRTC demande plutôt à TV5 d'assurer un minimum de 50 % de contenu canadien pour ses deux chaînes, soit TV5 Monde et TV5 Unis.

Cette dernière ajoute que les productions de la francophonie canadienne pourront également être diffusées sur TV5 Monde, son autre chaîne consacrée à la francophonie internationale.

TV5 Unis compte ouvrir trois bureaux régionaux partout au pays. Leur emplacement sera dévoilé au cours des prochaines semaines.