NOUVELLES
15/08/2013 03:53 EDT | Actualisé 15/10/2013 05:12 EDT

Walmart en Saskatchewan: les syndiqués ne seront pas entendus en Cour suprême

OTTAWA - Le plus important syndicat du secteur privé au pays a dû encaisser un coup dur dans sa longue bataille judiciaire contre un magasin Walmart de la Saskatchewan, le seul au Canada dont les travailleurs sont syndiqués.

La Cour suprême du Canada a indiqué jeudi qu'elle n'entendrait pas la cause des Travailleurs unis de l'alimentation et du commerce (TUAC), qui voulaient faire appel des décisions de la Commission du travail de la Saskatchewan concernant des pratiques en milieu de travail jugées injustes par le syndicat.

Cette décision signifie que la requête pour retirer l'accréditation syndicale du magasin de Weyburn, au sud de Regina, ira de l'avant et tiendra compte des votes qui ont déjà été enregistrés par les employés. Les procédures de vote avaient été suspendues le temps que le tribunal rende son verdict.

«Nous sommes satisfaits de la décision de la cour», a indiqué le vice-président aux opérations de Walmart Canada, Andrew Pelletier.

«Nos associés à Weyburn ont déjà procédé à un vote secret, il y a plus de deux ans et demi, pour déterminer s'ils souhaitaient ou non être représentés par le syndicat, et ils attendent toujours que leurs bulletins de vote soient dépouillés», a-t-il poursuivi.

Plus de 80 employés du magasin s'étaient prononcés lors du vote sur le retrait de l'accréditation syndicale, le 22 décembre 2010.

Les bulletins de vote devraient être officiellement dépouillés vendredi aux bureaux du syndicat, à Regina.

Le président de la section locale 1400 des TUAC, Norm Neault, a déclaré que le syndicat était déçu que le plus haut tribunal au pays ait refusé d'entendre l'appel.

Il a souligné que si la procédure sur le vote de retrait de l'accréditation échouait, le syndicat poursuivrait ses efforts pour tenter d'obtenir un contrat de travail pour ses membres de Weyburn à l'emploi de Walmart.

Le syndicat avait déposé une première demande d'accréditation en 2004. Elle leur avait finalement été octroyée en 2008, avant d'être renversée par la Cour du banc de la reine l'année suivante.

La Cour d'appel de la Saskatchewan a également rejeté l'appel du syndicat en décembre 2012.

Comme elle en a l'habitude pour les demandes d'appel, la Cour suprême n'a pas précisé les raisons de sa décision.