NOUVELLES
15/08/2013 06:14 EDT | Actualisé 15/10/2013 05:12 EDT

Les colonies juives menacent la création d'un État palestinien, dit Ban Ki-moon

Le secrétaire général des Nations Unies, Ban Ki-moon, a déclaré jeudi qu'il était profondément troublé par la décision d'Israël de poursuivre la construction de logements dans les colonies juives et a prévenu que cela pourrait éventuellement empêcher la création d'un État palestinien.

M. Ban a fait cette déclaration une journée après que les Israéliens et les Palestiniens eurent amorcé leurs premiers pourparlers concernant l'établissement d'une nation palestinienne indépendante en cinq ans. Le début des négociations a toutefois été assombri par l'annonce que l'État hébreu avait l'intention de construire quelque 3000 nouveaux appartements destinés aux colons juifs en Cisjordanie et à Jérusalem-Est.

Les Palestiniens veulent créer un pays en réunissant la Cisjordanie, la bande de Gaza et Jérusalem-Est, des territoires conquis par Israël en 1967. Le gouvernement israélien a installé des dizaines de colonies sur ces terres, où vivent aujourd'hui près d'un demi-million d'Israéliens. La plupart des membres de la communauté internationale considèrent ces établissements comme illégaux.

En conférence de presse jeudi avec le président de l'Autorité palestinienne, Mahmoud Abbas, le secrétaire général de l'ONU a affirmé que l'entêtement d'Israël à construire des logements dans ses colonies alimentait la méfiance des Palestiniens à l'égard de sa volonté de faire la paix et finirait par rendre impossible la solution des deux États indépendants.

L'interruption des discussions en 2008 est largement attribuable à la question des colonies juives. M. Abbas a exigé l'arrêt de la construction comme condition à la reprise des pourparlers. Le premier ministre israélien, Benyamin Nétanyahou, a cependant refusé, disant que ce dossier devait être débattu dans le cadre des négociations.

Sous la pression des États-Unis, Mahmoud Abbas a fini par accepter de reprendre les discussions sans que l'État hébreu ne renonce à construire de nouveaux logements dans ses colonies. Selon l'entourage du leader palestinien, l'administration de Barack Obama a assuré qu'elle tenterait de contenir les visées expansionnistes d'Israël.

L'annonce concernant les nouveaux appartements a toutefois suscité la colère des négociateurs palestiniens. Les représentants du gouvernement israélien ont fait valoir que la plupart de ces logements seraient érigés sur des terres que l'État hébreu souhaite conserver une fois la paix conclue.