NOUVELLES
15/08/2013 10:58 EDT | Actualisé 15/10/2013 05:12 EDT

Les athlètes affichent leurs opinions

Plusieurs athlètes aux mondiaux de Moscou n'ont pas hésité à afficher leur opposition à la loi russe contre le militantisme homosexuel.

L'Américain Nick Symmonds, médaillé d'argent du 800 m, a été le premier à s'exprimer. Il a donné son point de vue à l'agence de presse russe R-Sport.

« J'aimerais dire haut et fort que je crois que les humains méritent d'être égaux, qu'ils soient hommes ou femmes, a-t-il dit au stade Luzhiniki après sa course. Que vous soyez gai, hétéro, noir, blanc, nous méritons tous les mêmes droits. Si je peux faire quelque chose pour promouvoir la cause et la faire avancer, je le ferai au risque d'être arrêté. Je respecte le gouvernement russe, mais je désapprouve leur loi. »

Dans un entretien en juin, Symmonds avait dit qu'il ne parlerait pas du sujet à Moscou. Il a changé d'idée. Ses propos pourraient lui valoir une amende allant de 1450 à 3000 $, l'extradition, voire 15 jours de prison.

Des athlètes suédoises, dont la spécialiste de saut en hauteur Emma Green Tregaroet la sprinteuse Moa Hejlmer, ont décidé de peindre leurs ongles aux couleurs arc-en-ciel de la communauté homosexuelle, en signe de soutien. La Fédération suédoise d'athlétisme n'a pas voulu s'en mêler.

« C'est une décision personnelle des athlètes », a simplement répondu le porte-parole de la délégation suédoise Fredrik Trahn.

« En arrivant à l'hôtel à Moscou, j'ai tiré les rideaux de ma chambre d'hôtel, et j'ai vu un arc-en-ciel. Ironique, non? », a confié Tregaro à l'agence de presse suédoise TT.

Hjelmer a été éliminé de la compétition du 200 m, mais Tregaro s'est qualifiée pour la finale et sera en action samedi.