NOUVELLES
15/08/2013 09:41 EDT | Actualisé 15/10/2013 05:12 EDT

L'AQRP déplore la loi du silence dans les établissements de soins du Québec

QUÉBEC - L'Association québécoise des retraités des secteurs public et parapublic (AQRP) déplore la loi du silence qui règne, selon elle, dans les établissements de soins de la province.

Elle s'inquiète du fait que les établissements ne déclarent pas tous les événements indésirables comme les chutes, les erreurs de médication ou encore les situations d'abus, d'agression ou de harcèlement.

Elle souligne que le dernier rapport semestriel du ministère de la Santé et des Services sociaux (MSSS) révèle une importante sous-déclaration des incidents dans tout le réseau, l'absence de déclaration de certains établissements malgré leur obligation légale de le faire, ainsi que le manque de fiabilité de certaines données recueillies.

Le rapport mentionne que 216 854 événements indésirables ont été déclarés en six mois, soit du 1er octobre 2012 au 31 mars 2013, ce qui représente plus de 1180 événements par jour.

Plus de la moitié de ces incidents surviennent chez les personnes de 75 ans et plus.

L'AQRP invite le ministre de la Santé, Réjean Hébert, à intervenir pour que les établissements de soins collaborent à la déclaration des incidents et des accidents.