NOUVELLES
15/08/2013 11:12 EDT | Actualisé 15/10/2013 05:12 EDT

Dossier de l'Hôtel-Dieu de Québec : Philippe Couillard critique la gestion du gouvernement Marois

Le nouveau chef du Parti libéral et ex-ministre de la Santé, Philippe Couillard, affirme que le gouvernement Marois a agi de manière irréfléchie dans le dossier de l'Hôtel-Dieu de Québec.

« Ce qui nous inquiète c'est qu'on a démantelé l'équipe de gestion du projet de l'Hôtel-Dieu, alors s'il fallait que le gouvernement change son fusil d'épaule à nouveau et qu'il décide qu'il revient à l'Hôtel-Dieu, le temps de réengager le personnel, de repartir ça, on en a pour un minimum d'un an juste pour recommencer à travailler », dit-il.

Le chef de l'opposition à l'Assemblée nationale estime que le gouvernement aurait dû étudier sérieusement les différents scénarios avant de trancher. « Il faut que la décision soit ferme parfois, appuyée sur des études, et un argumentaire solide. »

En mars dernier, le gouvernement Marois annonçait qu'il privilégiait la construction d'un nouvel hôpital dans le secteur Limoilou au projet d'agrandissement et de rénovation de l'Hôtel-Dieu dans le Vieux-Québec.

Or, le gouvernement a fait marche arrière après que l'étude de faisabilité du Centre hospitalier universitaire (CHU) sur le projet ait révélé que le déménagement coûterait beaucoup plus cher que d'agrandir l'hôpital.

La Société immobilière du Québec doit maintenant faire l'analyse des deux rapports présentés par le CHU et l'Agence de la santé et des services sociaux de la Capitale-Nationale afin de présenter un portrait précis de la situation.