NOUVELLES
14/08/2013 07:00 EDT | Actualisé 14/10/2013 05:12 EDT

L'Europe sort de récession

La croissance supérieure aux attentes en France et en l'Allemagne a permis à la zone euro d'afficher une Produit intérieur brut (PIB) de 0,3 %, lui assurant une sortie de récession après six trimestres consécutifs de repli.

L'Allemagne et la France, première et deuxième économies de la zone euro, ont ainsi affiché au second trimestre (avril à juin) une croissance de leur PIB de 0,7 % et 0,5 % respectivement, entraînant la zone hors de la plus longue récession de son histoire.

Selon le commissaire européen en charge des Affaires économiques, Olli Rehn, « la reprise est à portée de main », en autant que les pays de l'Union monétaire poursuivent leurs réformes économiques et reprennent le contrôle de leur dette.

La reprise apparaît plus solide en Allemagne, où les investissements ont joué un rôle majeur dans le regain d'activité enregistré alors que si la France a créé la surprise avec ce rebond plus important qu'attendu, elle le doit beaucoup à la consommation des ménages.

Seul un redémarrage de l'investissement, en recul depuis 18 mois , est jugé capable de transformer cette sortie de récession en France en reprise durable, créatrice d'emploi.

« Le rebond de croissance de 0,5% est plus important que la moyenne de la zone euro. Cela ne veut pas dire qu'il faut s'en contenter : il faut poursuivre, amplifier la bataille pour la croissance, la bataille pour l'emploi, la bataille pour l'innovation, c'est tout ce que nous faisons, mais ça montre que nous sommes sur le bon chemin », a plaidé le premier ministre français Jean-Marc Ayrault.

L'Espagne (-0,1%), et l'Italie (-0,2%) demeurent en récession, pour leur part, malgré des signes d'améliorations tandis que le Portugal s'en sort grâce à un bond de 1,1% de son PIB, une première depuis plus de deux ans.