NOUVELLES
14/08/2013 11:10 EDT | Actualisé 14/10/2013 05:12 EDT

Le directeur des communications de Stephen Harper démissionne

Plus d'un an après avoir été nommé au poste de directeur des communications du bureau du premier ministre Stephen Harper, Andrew MacDougall passe au privé.

Andrew MacDougall était le huitième directeur des communications de Stephen Harper et son septième depuis qu'il est devenu premier ministre du Canada, en 2006. Nommé en avril 2012, il avait succédé à Angelo Persichilli, qui avait lui aussi démissionné.

M. MacDougall quittera officiellement son poste au mois de septembre, après le G-20 de Saint-Pétersbourg, indique-t-il dans une note interne envoyée à ses collègues.

Andrew MacDougall se joint à la firme MSLGROUP, apprend-on sur le site Internet de la compagnie. Il travaillera à Londres, où il occupera un poste de consultant senior pour le réseau de relations publiques, qui fait partie du groupe Publicis.

Avant la nomination d'Andrew MacDougall, le premier ministre Stephen Harper avait eu six différents directeurs des communications en six ans :

  • Angelo Persichilli : La nomination de l'ancien journaliste du Toronto Star avait soulevé la controverse, du fait qu'il ne parle pas français. Il avait démissionné en mars 2012.
  • Dimitri Soudas : Il a vécu une relation tumultueuse avec les journalistes de la colline du Parlement et s'est retrouvé à plusieurs reprises au cœur de controverses et d'allégations d'« ingérence ».
  • John Williamson : Conservateur de longue date, il avait offert sa démission sept mois à peine après avoir été nommé à ce poste, en août 2009.
  • Kory Teneycke : L'ancien lobbyiste pour l'Association canadienne des carburants renouvelables n'avait été en poste que 13 mois, avant de retourner au secteur privé. Il avait notamment amélioré les relations avec les médias grâce à son attitude modérée.
  • Sandra Buckler : Elle est restée en poste pendant un peu plus de deux ans, de 2006 à 2008.
  • William Stairs : Il était en poste lors des élections générales de 2006, qui ont porté les conservateurs de Stephen Harper au pouvoir.