NOUVELLES
14/08/2013 01:04 EDT | Actualisé 14/10/2013 05:12 EDT

É-U: l'auteure de «Twilight» se tourne vers la production cinématographique

NEW YORK, États-Unis - Lorsque le nom de Stephenie Meyer est évoqué, la plupart des gens pensent tout d'abord à ses livres au succès mondial, «Twilight», mais l'auteure souhaite désormais conquérir un nouveau public en tant que productrice de films.

La romancière a récemment produit «Austenland», qui met en vedette l'actrice Keri Russell et s'inspire du livre de son amie, l'auteure Shannon Hale. Le film, réalisé par Jerusha Hess, doit prendre l'affiche vendredi.

Bien que Stephenie Meyer ait agi à titre de productrice des films «La saga Twilight: Révélation» et «Les âmes vagabondes», sa participation au film «Austenland» marquera sa toute première fois en tant que productrice dans l'adaptation au grand écran du roman d'une autre auteure.

Elle a aussi souligné lors d'une récente entrevue qu'elle s'était davantage investie pour cette dernière production «en mettant un peu plus la main à la pâte».

La comédie romantique «Austenland» raconte l'histoire d'une célibataire trentenaire - interprétée par Keri Russell -, obsédée par Jane Austen et dont toutes les économies sont consacrées à un futur voyage pour visiter un parc thématique consacrée à l'auteure britannique.

«Nous avons fait plusieurs erreurs et nous avons appris beaucoup plus parce qu'on nous a permis de faire ces erreurs», a mentionné Mme Meyer, ajoutant avoir été surprise que «tout se soit si bien déroulé».

Elle a également indiqué avoir apprécié le travail d'équipe de ce métier de productrice, alors que son travail de romancière l'avait plutôt habituée à travailler seule dans une pièce silencieuse.

Stephenie Meyer devrait également produire les adaptations des romans «Down a Dark Hall», de Lois Duncan et «Anna Dressed in Blood», de Kendare Black, et affirme qu'il ne s'agit que d'une coïncidence si la trame de fond de ces deux romans pour jeunes adultes s'appuie sur des histoires de fantômes.

«Quand vous tombez sur un roman qui vous intéresse, vous ne pensez qu'à agir sur le coup et vous réalisez par la suite que vous êtes un peu dans un schéma répétitif», a-t-elle expliqué.