NOUVELLES
13/08/2013 06:08 EDT | Actualisé 13/10/2013 05:12 EDT

Une avalanche fait deux morts dans les Alpes françaises

PARIS - Deux alpinistes italiens ont été tués et un troisième blessé par une avalanche dans les Alpes françaises mardi.

L'alpiniste blessé a été évacué vers un hôpital de la ville d'Annecy, à environ 25 kilomètres au sud de Genève, en Suisse.

L'avalanche a frappé vers 4h, heure locale, sur le mont Blanc du Tacul, une montagne de plus de 4200 mètres qui compte parmi les routes les plus populaires pour atteindre le sommet du mont Blanc, le toit de l'Europe occidentale à 4810 mètres.

L'équipe de recherche et sauvetage en montagne de Chamonix a indiqué que le mauvais temps a tout d'abord empêché l'utilisation d'hélicoptères pour rejoindre le site de la tragédie.

L'opération de secours s'est terminée en milieu de journée. Quelque 60 secouristes y ont pris part, dont certains accompagnés par des chiens renifleurs.

La police a ouvert une enquête. Le consulat italien a été informé de l'accident et s'affairait à rejoindre les familles des victimes.

Un expert a expliqué que l'avalanche est survenue sur une pente abrupte reconnue comme devant être évitée après des chutes de neige abondantes. Environ une semaine s'était toutefois écoulée depuis les dernières précipitations, ce qui aurait dû suffire avant une reprise des activités dans la région.

Le trajet est très achalandé à ce temps-ci de l'année. Entre 30 et 50 alpinistes se trouvaient sur la pente au moment de l'avalanche.

Par ailleurs, des secouristes ont retrouvé deux autres alpinistes morts, mardi matin, à environ130 kilomètres au sud-ouest de l'accident du mont Blanc. Deux quinquagénaires français, un homme et une femme, étaient partis lundi matin escalader le mont Roche de la Muzelle. L'alerte a été lancée quand ils ne sont pas rentrés en fin de journée.

La cause de leur décès demeure nébuleuse.