NOUVELLES
13/08/2013 04:53 EDT | Actualisé 13/10/2013 05:12 EDT

Reprise des pourparlers: Israël relâche 26 prisonniers palestiniens

JÉRUSALEM - Israël a libéré 26 prisonniers palestiniens mardi, un geste visant à prouver sa bonne volonté à la veille de la reprise des pourparlers de paix.

Des milliers de Palestiniens ont séjourné dans les prisons israéliennes depuis que l'État hébreu a envahi la Cisjordanie, la bande de Gaza et Jérusalem-Est en 1967. Certains ont été incarcérés pour avoir lancé des roches alors que d'autres ont été accusés d'avoir tué des civils dans des attentats.

La décision de relâcher ces détenus ne fait pas l'unanimité au sein de la population israélienne, particulièrement du côté des proches des victimes décédées dans les attaques.

Des célébrations étaient toutefois prévues un peu partout sur le territoire palestinien afin de souligner la libération des 26 prisonniers. La plupart des Palestiniens voient ces détenus comme des héros en dépit des actes violents qu'ils ont commis, estimant que ces hommes se sont sacrifiés pour l'indépendance de leur peuple.

Selon les services correctionnels de l'État hébreu, les prisonniers ont quitté la prison d'Ayalon en autobus tard mardi soir. Le gouvernement israélien a préféré procéder de nuit afin d'éviter que l'événement n'attire trop l'attention. Quelques manifestants ont tenté d'empêcher les bus de quitter les lieux.

La libération des détenus fait partie d'une entente négociée par le secrétaire d'État américain, John Kerry, afin de ramener les Israéliens et les Palestiniens à la table des négociations.

Les discussions sont au point mort depuis 2008 en raison du refus d'Israël d'un mettre un terme à la construction de colonies sur des terres que les Palestiniens souhaitent intégrer à leur futur pays.

Après six voyages dans la région, M. Kerry a réussi à convaincre le président de l'Autorité palestinienne, Mahmoud Abbas, de ne plus exiger que l'État hébreu arrête de construire des colonies comme condition à la reprise des négociations. En échange, le gouvernement de Benyamin Nétanyahou a accepté de relâcher 104 détenus, qui seront libérés en quatre étapes.

Plus tôt cette semaine, Israël a annoncé la construction de nouveaux logements destinés à des colons juifs à Jérusalem-Est et en Cisjordanie.

Les pourparlers de paix doivent reprendre mercredi à Jérusalem après deux semaines de préparation à Washington.