NOUVELLES
13/08/2013 07:53 EDT | Actualisé 13/10/2013 05:12 EDT

Loi antigais en Russie : deux hommes demandent refuge au Canada

Deux ressortissants russes sont à Vancouver et demandent que le Canada leur accorde le statut de réfugié en raison des persécutions auxquelles ils font face en Russie à cause de leur orientation sexuelle.

Andrey Samstov et Maxim Jurablov s'inquiètent pour leur sécurité s'ils retournent dans leur pays.

Arrivé au Canada depuis trois semaines, Andrey Samstov explique qu'avant même l'adoption de la loi du gouvernement russe sur la « promotion » homosexuelle, il n'était pas facile d'être gai en Russie.

Il raconte qu'en 2011, alors qu'il avait 26 ans, il a participé au défilé de la fierté gaie de Moscou. Sa journée s'est terminée, en état d'arrestation, au poste de police.

Andrey Samstov ajoute que depuis la nouvelle loi, les choses encore plus difficiles.

« On se sent menacé, c'est effrayant », a-t-il expliqué par l'entremise d'une interprète, car Andrey Samstov est sourd-muet.

Le jeune Russe voudrait se faire une nouvelle vie au Canada.

« [Je veux] être heureux, ne plus être opprimé et étudier l'informatique au collège ou à l'université », dit Andrey Samstov.

Victime d'agressions et de menaces

Pour sa part, Maxim Jurablov est arrivé au Canada depuis deux mois. Il dit avoir été agressé et menacé à plusieurs reprises en Russie et explique que sa vie était devenue un cauchemar.

Il a mis le cap sur Vancouver parce qu'on lui avait dit que les gais y étaient acceptés. Il est parti juste avant l'entrée en vigueur de la nouvelle loi russe en juin dernier.

Le CISR sensible aux persécutions des LGBT

L'avocat qui s'occupe de leur demande, Rob Hughes, note que les membres de la Commission de l'immigration et du statut de réfugié (CISR) du Canada sont sensibles aux persécutions auxquelles font face les membres de la communauté lesbienne, gaie, bisexuelle et transgenre (LGBT), mais souligne que chaque cas est étudié à sa juste valeur.

Il a jouté que la situation en Russie risque d'inciter plusieurs autres membres de la communauté LGBT russe à demander asile au Canada.

D'autre part, à quelques mois des Jeux olympiques, Me Hughes soutient que la communauté internationale ne doit absolument pas faire comme si de rien n'était, l'an prochain à Sotchi.

Le ministre de la Citoyenneté et de l'Immigration du Canada a laissé le soin à son secrétaire de presse, Alexis Pavlich, de répondre aux demandes de commentaires au sujet des demandes de statut de réfugié des ressortissants russes.

« Le système d'immigration du Canada est équitable et généreux », a déclaré Alexis Pavlich par voie de courriel. « Les décisions sont prises en fonction du bien-fondé de faits spécifiques présentés en lien avec un cas particulier et conformément aux lois canadiennes sur l'immigration. »

Andrey Samstov et Maxim Jurablov attendent donc que leur dossier soit étudié par le CISR.