NOUVELLES
13/08/2013 11:49 EDT | Actualisé 13/10/2013 05:12 EDT

Les fouilles archéologiques reprennent dans le Vieux-Montréal

Une nouvelle campagne de fouilles archéologiques se déroule actuellement à l'ouest de la place D'Youville, dans le Vieux-Montréal.

Cette campagne, qui se terminera fin septembre, poursuit le travail amorcé en 2011 sur le site du Marché-Sainte-Anne-et-du-Parlement-du-Canada-Uni, classé patrimonial en 2012 par le ministère de la Culture et des Communications du Québec et considéré comme le berceau de la démocratie canadienne.

C'est à cet endroit que se trouvait le premier parlement permanent de la province du Canada de 1844 à 1849. Les parlementaires n'y ont cependant siégé que cinq ans. Des émeutiers révoltés par une loi qui a dédommagé les victimes de la rébellion au Bas-Canada y ont mis le feu en 1849.

Le parlement déménagera par la suite en alternance entre Toronto et Québec, puis s'installera à Ottawa en 1857.

Les fouilles précédentes avaient permis de mettre au jour les fondations de pierre de l'imposant bâtiment de 100 m sur 15 m en plus d'une section de l'égout collecteur William construit sur la rivière Saint-Pierre canalisée à la même époque que la construction du marché Sainte-Anne.

En outre, quelque 100 000 pièces archéologiques et ossements d'animaux y ont été retrouvés. Ces vestiges montrent la vocation du lieu et de certaines des activités qui s'y sont déroulées pendant les trois grandes périodes distinctes:

  • celle du marché Sainte-Anne et du parlement du Canada-Uni, de 1834 à 1849
  • celle de l'incendie du parlement, le 25 avril 1849
  • celle de la réhabilitation du marché Sainte-Anne, à partir de 1851 jusqu'à sa démolition 1901

Plusieurs objets reliés à l'époque du marché et du parlement ont été mis au jour et sont en bon état de conservation. Par exemple, les archéologues ont retrouvé une paire de lunettes, de nombreuses bouteilles de bière en grès, des services à thé, des ustensiles, des bouteilles de cirage à chaussure, des billes et du verre.

Un projet de mise en valeur du site pourrait voir le jour en 2017, à l'occasion du 375e anniversaire de Montréal.