NOUVELLES
13/08/2013 01:15 EDT | Actualisé 13/10/2013 05:12 EDT

Le président taïwanais amorce une visite officielle dans les Antilles à Haïti

PORT-AU-PRINCE, Haïti - Le président de Taïwan, Ma Ying-jeou, et son homologue haïtien, Michel Martelly, ont célébré mardi le début de la construction du nouvel édifice de la Cour suprême d'Haïti qui remplacera l'ancien bâtiment détruit par le séisme de janvier 2010.

Les deux leaders ont posé la première pierre dans le cadre d'une cérémonie qui s'est déroulée quelques heures après l'arrivée de M. Ma en sol haïtien. Haïti est la première étape de la visite officielle du président taïwanais dans les Antilles et en Amérique latine.

M. Martelly a remercié Taïwan pour son soutien à la reconstruction du pays antillais, qui comprend quelque 16 millions $ consacrés au nouveau palais de justice de style néocolonial construit près du palais national, aussi anéanti par le tremblement de terre, à Port-au-Prince. Les travaux sont exécutés par OECC, une entreprise établie à Taipei, et devraient durer deux ans.

C'est la première fois qu'un président taïwanais se rend à Haïti. Michel Martelly a déclaré aux journalistes qu'il avait incité Ma Ying-jeou à encourager les compagnies de Taïwan à investir dans son pays. Il lui a également demandé de l'aide pour le secteur agricole haïtien.

Haïti est l'un des 23 pays qui considèrent Taïwan comme une nation indépendante. La Chine estime que l'île fait partie de son territoire et s'oppose à sa reconnaissance diplomatique par les gouvernements étrangers.

Dans le cadre de son voyage, Ma Ying-jeou visitera d'autres pays de la région qui reconnaissent officiellement Taipei, dont Saint-Kitts-et-Nevis, Sainte-Lucie, Saint-Vincent-et-les-Grenadines et le Paraguay. En sol paraguayen, il assistera notamment à l'assermentation du nouveau président, Frederico Franco.