NOUVELLES
13/08/2013 05:05 EDT | Actualisé 12/10/2013 05:12 EDT

Genève 2 sur la Syrie : « peu probable avant octobre » selon Moscou

Les autorités russes ont estimé, mardi, que la conférence internationale sur la Syrie ne se tiendrait probablement pas avant le mois d'octobre.

La conférence de Genève 2, dont la tenue a été proposée conjointement par la Russie et les États-Unis au début du mois de mai, est censée réunir autour d'une même table représentants du gouvernement de Bachar Al-Assad et de la rébellion.

Moscou et Washington évoquaient alors la fin du mois de mai. Mais l'échéance n'a eu de cesse d'être repoussée en raison de la complexité de l'organisation de cette conférence, butant notamment sur la représentation de l'insurrection à la table des discussions.

L'évolution de la situation sur le terrain de même que l'opposition entre Russes et Américains sur la présence de l'Iran à cette conférence ne facilitent pas davantage la tâche des diplomates.

Calendrier chargé

Le vice-ministre russe des Affaires étrangères, Guennadi Gatilov, a expliqué que de nouvelles discussions préparatoires, prévues fin août, puis le calendrier diplomatique international en septembre ne permettraient pas sa tenue avant octobre, au plus tôt.

« Il est improbable qu'elle ait lieu en septembre du fait de différents événements dont la "semaine ministérielle" à l'Assemblée générale des Nations unies », a déclaré mardi le diplomate à l'agence de presse Interfax.

« Nous sommes favorables à ce qu'elle ait lieu le plus tôt possible, mais nous devons être réalistes sur les circonstances à même d'aboutir à ce forum », a-t-il ajouté.

La semaine dernière, les ministres américains et russes des Affaires étrangères et de la Défense se sont entendus sur la nécessité d'une relance de ces efforts diplomatiques, sans pour autant préciser comment ils comptaient amener les belligérants à la table des négociations.

Reuters

Conflit syrien : onde de choc au Moyen-Orient