NOUVELLES
13/08/2013 07:01 EDT | Actualisé 13/10/2013 05:12 EDT

Des Canadiens impliqués dans un système de fraude d'actions cotés en cents

TORONTO - Quatre Canadiens et cinq Américains ont fraudé, pour 140 millions $, des investisseurs du Canada, des États-Unis et d'autres pays, selon le département de la Justice des États-Unis.

Deux des Canadiens, Gregory Ellis et Kolt Curry, âgées respectivement de 46 et 38 ans, ont été arrêtés, ont rapporté les autorités. L'un a été localisé en Ontario et l'autre aux États-Unis.

Deux autres Canadiens, Sandy Winick et Gregory Curry (le père de Kolt), âgés respectivement de 55 et 63 ans, sont toujours recherchés dans ce dossier que le département considère comme une des plus grandes fraudes d'actions cotées en cents de l'histoire.

Les arrestations découlent de bandes d'écoute clandestine et d'informations collectées par des agents secrets dans une enquête de la FBI et de la GRC étalée sur plusieurs années.

La mise en accusation détaille le stratagème. Les suspects achetaient des actions de faible valeur à des entreprises en démarrage peu solides et faisait artificiellement gonfler leur valeur en en faisant la promotion par de faux courriels, des communiqués de presse et des messages sur les médias sociaux.

Ces campagnes de vente frauduleuses ont généré des investissements de plus de 120 millions $ par des milliers de personnes au États-Unis, au Canada et dans 33 autres pays.

Agissant à partir de centres d'appel temporaires au Canada, en Angleterre et en Thaïlande, les suspects, se faisant parfois passer pour des employés de l'agence américaine du revenu (IRS), ont aussi réussi à extirper 20 millions $ à leurs victimes en les convainquant de payer à l'avance en échange de leur aide pour vendre leurs titres et enclencher des poursuites judiciaires pour réclamer leurs pertes.

Les suspects font face à divers chefs d'accusation de fraude et supposition de personne.