NOUVELLES
12/08/2013 01:10 EDT | Actualisé 11/10/2013 05:12 EDT

Vision Saint-Jérôme demande à l'UPAC et au DGE d'enquêter sur ses adversaires

Dans les Laurentides, le chef du parti Vision Saint-Jérôme, Stéphane Maher, demande à l'Unité permanente anticorruption (UPAC) et au Directeur général des élections (DGE) d'enquêter sur ses adversaires.

Stéphane Maher réagissait ainsi à un reportage de Radio-Canada diffusé la semaine dernière, et qui révélait que d'anciens collaborateurs du maire de Saint-Jérôme, Marc Gascon, avaient joint les rangs d'un nouveau parti : Union des Citoyens - Équipe Charette. M. Maher s'inquiète de l'entourage du candidat à la mairie, Yves Charette.

« M. Charette mise sur des candidats du maire Gascon, sur le même organisateur, la même adjointe, et sur les mêmes avocats », affirme le président de Vision Saint-Jérôme, Gilles Robert.

Vision Saint-Jérôme s'inquiète également de la présence dans l'équipe Charette d'une avocate dont le cabinet a obtenu des millions en contrats de la ville de Saint-Jérôme. « De voir qu'une firme d'avocats qui a des contrats avec la ville de Saint-Jérôme ose s'afficher publiquement en campagne électorale, nous demandons à l'UPAC d'enquêter sur ça », déclare Stéphane Maher.

Une demande d'enquête donc, même si ces gens n'ont jamais été accusés et encore moins reconnus coupables de quoi que ce soit. Malgré tout, Stéphane Maher, les dénonce publiquement : « Si Yves Charette et son entourage ont des problèmes d'aveuglement volontaire, moi, j'en ai pas. Et pas besoin de faire un cours de politique 101 pour voir que les mêmes joueurs, la même formule est en place ».

Le DGE a confirmé avoir reçu une plainte pour enquêter sur le financement de ce nouveau parti.

D'après un reportage de François Cormier