NOUVELLES
12/08/2013 05:04 EDT | Actualisé 11/10/2013 05:12 EDT

Usage de la force : la police de Toronto revoit ses pratiques

Le chef de la police de Toronto, Bill Blair, confie à un juge à la retraire la mission d'examiner, notamment, l'usage de la force, lorsque ses agents interagissent avec des suspects perturbés.

Dennis O'Connor examinera l'ensemble des pratiques de la police de Toronto, pour ensuite émettre une série de recommandations basées sur ses observations dans d'autres services policiers à travers le monde.

L'annonce survient à la veille d'une sortie de sept familles, qui ont perdu un proche aux balles de policiers et qui veulent prévenir d'autres tragédies.

Les proches de Sammy Yatim, qui a été abattu dans un tramway de Toronto, en juillet, doivent être présents à la conférence de presse, mardi.

La mort du jeune homme de 18 ans a choqué de nombreux Torontois, qui ont vu des images de l'événement, saisies sur le vif et publiées sur Internet.

L'Unité des enquêtes spéciales de l'Ontario poursuit son enquête.

L'Ombudsman André Marin a lui aussi ouvert une enquête officielle sur les directives du gouvernement aux policiers qui interviennent dans des situations tendues. Il examinera les directives de la province données à la police sur la marche à suivre lorsque des agents doivent calmer un suspect dans une situation tendue.

La famille d'un homme abattu témoigne

Les proches de Michael Eligon Junior, qui a été abattu par des policiers en février 2012, ont témoigné de leur peine pour la première fois depuis le drame, lundi.

La conjointe de la victime, Shereen Simon, continue d'espérer que justice soit rendue.

L'unité des enquêtes spéciales de la province a blanchi les deux policiers qui ont fait feu sur Michael Eligon Junior, âgé de 29 ans, alors qu'il errait dans un quartier résidentiel de l'est de Toronto, vêtu d'une blouse d'hôpital et brandissant deux paires de ciseaux.

Sa conjointe estime que les conclusions des enquêteurs n'ont pas répondu aux nombreuses questions de ses deux jeunes enfants.

Une enquête du coroner sur la mort de Michael Eligon débutera en octobre. Deux autres individus abattus par des policiers seront aussi au coeur de cette enquête sur la manière dont réagissent les policiers dans des situations de crise.