Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

La mort du hockeyeur Jordan Boyd sème l'émoi dans le milieu sportif

La mort d'un jeune joueur du Titan d'Acadie-Bathurst pendant le camp d'entraînement de l'équipe junior majeur soulève l'émoi dans le milieu sportif.

Jordan Boyd, 16 ans, a subi un malaise fatal pendant un entraînement individuel. Selon le président des Remparts de Québec, Claude Rousseau, aucune équipe sportive n'est à l'abri de ce genre d'événement malheureux.

« Ce sont des éléments très tristes non seulement pour le hockey, mais pour le sport en général. Ce n'est pas un incident isolé. Malheureusement, ce sont des choses qui arrivent dans plusieurs sports et ça nous amène à redoubler d'ardeur pour nous assurer que ce qu'on fait est le bon processus pour nos jeunes », affirme-t-il.

Selon un docteur en médecine expérimentale qui a déjà travaillé pour les Flyers de Philadelphie et les Tigres de Victoriaville, le Dr Denis Boucher, les équipes devraient faire passer aux joueurs des tests préventifs plus poussés et faire un suivi plus rigoureux des commotions cérébrales.

« Idéalement, il faut arriver dans un laboratoire, installer l'athlète sur vélo, le brancher à un électrocardiogramme, lui faire ce qu'on appelle un test de VO2 max et voir toute l'étendue de ses capacités. »

Les causes de la mort de Jordan Boyd ne sont pas encore connues. Une autopsie sera pratiquée sur le corps du jeune hockeyeur.

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.