NOUVELLES
12/08/2013 11:29 EDT | Actualisé 12/10/2013 05:12 EDT

Iran: le cabinet de Rohani est contesté par les partisans de la ligne dure

TÉHÉRAN, Iran - Des parlementaires iraniens partisans de la ligne dure ont contesté lundi la composition du cabinet du nouveau président, lui reprochant notamment d'avoir choisi des ministres trop proches de l'Occident ou opposés au gouvernement théocratique du pays.

Le président Hassan Rohani a immédiatement répliqué à ses détracteurs, leur déclarant qu'il a choisi des ministres éduqués à l'Ouest en raison de leurs compétences et parce que le pays en a assez de l'extrémisme.

Les parlementaires voteront individuellement en faveur ou contre les 18 ministres nommés au cabinet de M. Rohani, au terme de trois jours de débats qui s'annoncent houleux.

Les partisans de la ligne dure profitent de ces débats pour tenter d'intimider le nouveau président, qui a remporté une victoire facile lors des élections de juin.

M. Rohani a promis de relancer une économie matraquée par les sanctions internationales en donnant plus de pouvoir aux fonctionnaires et en rétablissant les liens avec la communauté internationale.

L'équipe de M. Rohani inclut des ministres éduqués en Californie, à Washington et à Londres. M. Rohani lui-même a étudié en Écosse.