NOUVELLES
12/08/2013 05:51 EDT | Actualisé 12/10/2013 05:12 EDT

Décès du criminel nazi Laszlo Csatary

L'ancien Montréalais Laszlo Csatary, accusé de complicité dans la mort de plusieurs milliers de juifs pendant la Seconde Guerre mondiale, est mort à l'âge de 98 ans, a annoncé lundi son avocat, Gabor Horvath.

Ce Hongrois a succombé à une pneumonie samedi, dans un hôpital de Budapest.

Arrêté par les autorités hongroises en juillet 2012, Laszlo Csatary, qui rejetait toutes les accusations portées contre lui, avait été désigné comme le criminel nazi le plus recherché au monde par le Centre Simon-Wiesenthal. 

Son arrestation n'a eu lieu qu'un an plus tard. La Slovaquie a demandé son extradition, puisque les faits qui lui sont reprochés se sont déroulés sur son territoire. Son procès devait se tenir le 26 septembre prochain.

En mars, sa condamnation à mort a été commuée en peine de prison à perpétuité.

Selon une décision datée du 8 juin 1948, Laszlo Csatary a été reconnu coupable de déportations vers les camps d'extermination nazis de près de 16 000 juifs détenus dans le ghetto slovaque de Kosice, où il était chef de police pendant la Seconde Guerre mondiale. Il a également été reconnu coupable pour mauvais traitements, tortures et meurtres en 1944 et condamné à mort par contumace.

Selon les procureurs hongrois, Laszlo Csatary a battu des prisonniers juifs avec une laisse de chien lorsqu'il était chef de la police de Kosice, une commune alors située en territoire hongrois, mais aujourd'hui slovaque.

« Il battait régulièrement les Juifs à mains nues ou avec un fouet sans aucune raison, sans égard à l'âge, au sexe ou à l'état de santé des détenus », avait indiqué l'office du procureur en Hongrie.

Près de 12 000 juifs ont été déportés de Kosice vers les camps de concentration, principalement vers le camp d'Auschwitz.