NOUVELLES
12/08/2013 11:38 EDT | Actualisé 12/10/2013 05:12 EDT

Au moins 16 lutteurs à l'huile turcs font face à des suspension pour dopage

ANKARA, Turquie - Au moins 16 lutteurs à l'huile turcs, un sport ancestral et très populaire en Turquie, ont échoué des tests de dopage. Il s'agit des plus récents cas dans une série de scandales de dopage touchant divers sports en Turquie.

Le champion de la spécialité Ali Gurbuz figure parmi les lutteurs qui font face à une suspension de deux ans de ce sport traditionnel turc où les lutteurs s'enduisent d'huile d'olive, selon le journal Radikal.

La Fédération turque de lutte n'a pas voulu commenter les informations rapportées dans les médias mais le maire de la province d'Edirne, où se déroule chaque année une importante compétition, a révélé à l'agence de nouvelles Dogan qu'on retirera son titre à Gurbuz et qu'il devra rembourser la bourse de 30 000 lira (16 000 $).

Les problèmes de dopage de la Turquie risque de faire dérailler la campagne d'Istanbul en vue d'accueillir les Jeux olympiques de 2020. Madrid et Tokyo sont également candidates à l'organisation des Jeux de 2020.

Au cours des deux dernières semaines, la Fédération d'athlétisme turc a suspendu 40 athlètes pour une période de deux ans pour avoir violé les règles antidopage.

Le Tribunal Arbitral du Sport enquête également sur un cas de dopage présumé impliquant Asli Cakir Alptekin, la championne du 1500 mètres aux Jeux olympiques de 2012, et deux autres membres de l'équipe.