NOUVELLES
11/08/2013 07:26 EDT | Actualisé 11/10/2013 05:12 EDT

Éclosion du Virus du Nil en Ontario: le Québec n'est pas épargé

MONTRÉAL - Les autorités de la santé de l’Ontario s’inquiètent de la présence du Virus du Nil occidental (VNO) dans plusieurs régions de la province.

Le virus a été décelé cette semaine dans l’organisme d’une corneille morte, à North Middlesex. Dans la même région, à London et Dorchester, deux autres oiseaux morts découverts récemment ont testé positifs au VNO.

Les autorités demandent à la population de signaler tout oiseau mort, afin de d’éviter une propagation du virus, si nécessaire.

Au Québec, le ministère de la Santé a recensé jusqu'à maintenant cet été deux oiseaux infectés et a trouvé des moustiques porteurs du virus, qui est potentiellement mortel chez l'humain.

Après une éclosion en 2002 au Québec, le VNO avait apparemment été éradiqué. Mais il a refait son apparition en 2011, alors qu’une quarantaine de personnes ont été infectées. En 2012, plus de 120 personnes ont contracté le virus, et trois en sont décédées.

Le Virus du Nil occidental se transmet chez l'humain par la piqûre d'un moustique infecté.