NOUVELLES
10/08/2013 11:49 EDT | Actualisé 10/10/2013 05:12 EDT

Coupe du monde de 2022: le Qatar se défend face à la position de la FA

LONDRES - Soulignant qu'ils méritent la chance d'accueillir la Coupe du monde, les responsables du soccer au Qatar ont rétorqué samedi à leurs pairs anglais, qui laissent entendre que la FIFA devrait retirer le Mondial de 2022 à la nation désertique.

Greg Dyke, qui dirige la FA depuis le mois dernier, a dit que la chaleur dans l'émirat pourrait être très dangereuse, et que la FIFA devrait trouver un nouvel endroit pour la grande messe du soccer, ou bien la déplacer en hiver.

Le Qatar voit parfois le mercure monter jusqu'à 50 degrés Celsius, mais les gens sur place insistent qu'ils sont en mesure d'organiser le Mondial et que le vote de 2010, qui leur en accordait la présentation, a résulté en la bonne décision. Le pays planifie installer des systèmes d'air climatisé dans ses stades.

«Le soccer est le sport le plus populaire au Moyen-Orient et le peuple de la région mérite la chance de faire partie de l'histoire, a dit le comité supérieur de la Coupe du monde au Qatar. Nous nous engageons à respecter les promesses faites dans notre candidature fructueuse. Nous sommes prêts à accueillir le Mondial, été ou hiver.»

La FA britannique est ouverte à un Mondial lors des mois hivernaux, au Qatar, mais la Premier League s'oppose fermement aux changements qui nuirait à sa saison, qui se déroule d'août à mai.

Le président de la FIFA, Sepp Blatter, a récemment concédé qu'on devrait considérer déplacer l'événement en hiver. Il a qualifié l'idée d'un tournoi estival au Qatar comme étant non rationelle et non raisonnable.

Le Qatar, un pays de richesses pétrolières, a été préféré en 2010 aux candidatures du Japon, de la Corée du Sud, de l'Australie et des États-Unis.