NOUVELLES
09/08/2013 09:52 EDT | Actualisé 09/10/2013 05:12 EDT

Un feu de forêt fait cinq blessés et 1800 évacués dans le sud de la Californie

Un feu de forêt progressant rapidement a dévasté une région montagneuse du sud de la Californie, jeudi, détruisant au moins 10 demeures, en menaçant plus de 500 autres et forçant près de 1800 résidents à prendre la fuite.

Cinq personnes ont été blessées, tandis que plus de 1000 pompiers, 13 hélicoptères et six avions-citernes luttaient contre les flammes. Celles-ci avançaient toujours jeudi dans les montagnes de San Jacinto, à l'est de Los Angeles, a rapporté le chef du service des incendies du comté de Riverside, John Hawkins.

Un homme a été grièvement brûlé et quatre pompiers ont été blessés, dont deux qui ont souffert d'épuisement en raison de la chaleur, a-t-il indiqué.

Selon le chef Hawkins, le nombre de maisons détruites pourrait sans doute tripler, alors que les autorités tentent de se rendre dans les endroits incendiés pour évaluer les dégâts.

M. Hawkins a ajouté que le feu, qui a pris naissance mercredi après-midi, est l'un des plus intenses et des plus dangereux qu'il ait vu au cours de ses 50 années de carrière.

L'incendie couvrait une zone estimée à plus de 56 kilomètres carrés jeudi. Il était circonscrit à 20 %, mais continuait de prendre de l'expansion, soulevant des inquiétudes quant à la possibilité qu'il change de direction dans cette région connue pour ses vents.

Les autorités n'ont pas encore déterminé la cause du sinistre.

Des ordres d'évacuation ont été diffusés pour cinq villes.

Il s'agit du deuxième feu d'importance à faire rage dans les montagnes de San Jacinto cet été. Un brasier ayant éclaté à la mi-juillet a brûlé sept maisons et forcé le déplacement de 6000 habitants.

D'après la sénatrice démocrate Barbara Boxer, plus de 600 kilomètres carrés de terres ont brûlé en Californie cette année et les changements climatiques laissent présager des feux encore plus désastreux, tandis que les compressions budgétaires limitent les ressources pour les combattre.


Associated Press