NOUVELLES
09/08/2013 08:15 EDT | Actualisé 09/10/2013 05:12 EDT

PGA: Dufner égale un record avec un score de 63 et prend les commandes

PITTSFORD, États-Unis - Jason Dufner a donné tout un spectacle après avoir réussi un aigle en calant une approche coupée au deuxième trou, lors de la deuxième ronde du Championnat de la PGA, vendredi.

Il a aussi bien failli réaliser quelque chose qui n'avait jamais été fait auparavant: remettre une carte de 62 lors d'un tournoi majeur. La nervosité l'a toutefois emporté et il n'a pu réussir un roulé d'une douzaine de pieds au 18e trou pour finalement jouer 63 et égaler le pointage record lors d'un majeur.

Cette ronde lui a cependant permis de se hisser au sommet du classement, lui qui affiche un cumulatif de 131, à moins neuf.

«J'ai un peu cédé sous la pression, a-t-il concédé. J'aurais aimé entrer dans l'histoire en calant ce roulé, mais j'ai quand même été en mesure de réussir la normale pour partager une partie de l'histoire.»

Dufner est devenu le 12e joueur à jouer 63 au Championnat de la PGA. Steve Stricker était le dernier à voir réussi l'exploit, il y a deux ans au Club de golf Atlanta Athletic. Au total, 25 autres joueurs ont remis des cartes de 63 au cours des quatre tournois majeurs.

«L'histoire du golf est très chère à mes yeux, a dit Dufner. Le fait d'en faire partie, d'être là pour toujours, est un accomplissement. Je ne pensais jamais que le petit gars de Cleveland en Ohio allait réaliser tout ce que j'ai fait jusqu'à maintenant.»

En plus de son aigle, Dufner a réussi cinq oiselets et n'a commis aucun boguey pour prendre une avance de deux coups sur Adam Scott (68), Jim Furyk (66) et Matt Kuchar (68).

Scott, qui menait après la première ronde, est un sérieux prétendant au titre pour une quatrième fois à ses six derniers tournois majeurs.

Tiger Woods a une fois de plus été incapable de remettre une carte sous la normale. L'Américain a joué 70 et se retrouve à égalité au 38e échelon à plus-1. Il n'a pas mis la main sur un titre majeur depuis sa victoire à l'Omnium des États-Unis en 2008.

Justin Rose, qui n'a pu éviter la coupure à l'Omnium Britannique, a joué 29 sur le neuf de retour pour enregistrer un score de 66, ce qui le place à trois coups de Dufner.

Henrik Stenson est lui aussi à moins-6. Robert Garrigus (68) et Steve Stricker (67) accusent quant à eux cinq coups de retard sur le meneur.

Le Canadien David Hearn, qui a amorcé la ronde au deuxième rang, a commis six bogueys et un double boguey pour jouer plus-6 et glisser en 50e position.

Rory McIlroy se trouvait à cinq coups au-delà de la normale sur le deuxième neuf, et on croyait que ce serait pour lui une autre sortie hâtive en tournoi majeur.

Il a toutefois récolté quatre oiselets à ses huit derniers trous pour afficher la normale de 140 après un 71, à mi-chemin du tournoi.

C'est la première fois qu'il se qualifie pour le week-end dans une compétition où il est le champion en titre, à sa quatrième occasion du genre. Et compte tenu de l'allure de sa saison jusqu'ici, le Nord-Irlandais va savourer même les petites victoires.

«C'est sûr que je suis assez satisfait, a dit McIlroy, 24 ans. J'ai bien terminé la ronde. Je sentais qu'elle m'échappait un peu, mais j'ai trouvé une bonne façon de rester dans le tournoi.»

Comme champion en titre, McIlroy a raté la qualification à Quail Hollow en 2011, puis à l'Omnium des États-Unis et à la Classique Honda, plus tôt cette année.

La séquence heureuse de McIlroy s'est amorcé avec un coup de fer 3 à six pieds de la coupe, au troisième trou. Il s'est aussi limité à deux coups d'une distance de 50 verges, au quatrième, a signé un long roulé effectué hors du vert, au septième, puis a réussi un brillant coup d'approche, au huitième trou.