NOUVELLES
09/08/2013 08:36 EDT | Actualisé 09/10/2013 05:12 EDT

Moins d'emplois et chômage en hausse en juillet

La perte de 39 400 emplois nets au pays en juillet, surtout chez les jeunes et au Québec, a contribué à faire progresser le taux de chômage de 0,1 de point de pourcentage au Canada par rapport au mois précédent, à 7,2 %.

Les économistes s'attendaient plutôt à la création de 10 000 postes et à un taux de chômage stable.

Au Québec, le taux de chômage grimpe de 0,3 point de pourcentage par rapport à juin, à 8,2 %, avec l'élimination de 30 400 postes dans la province, principalement des emplois à temps plein, indiquent les données de Statistique Canada. En fait, l'emploi a reculé dans plusieurs provinces en juillet, sauf en Alberta, en Saskatchewan, au Nouveau-Brunswick et à l'Île-du-Prince-Édouard.

« De façon générale, la tendance de l'emploi au pays demeure conforme avec une croissance économique modérée, écrit l'économiste principal Benoit Durocher de Desjardins. Les résultats de juillet de l'enquête effectuée auprès de la population active ne devraient donc pas modifier les perspectives de la Banque du Canada envers des conditions économiques. » M. Durocher s'attend d'ailleurs à ce que les taux directeurs restent stables.

Les pertes d'emplois ont été concentrées dans le secteur public, avec l'élimination de 74 000 postes le mois dernier. Le secteur privé a toutefois compensé avec l'ajout de 31 400 postes. 

Le secteur de la santé a enregistré le plus de pertes nettes d'emplois le mois dernier, 47 300, suivi de l'administration publique, puis du domaine de l'information, de la culture et des loisirs ainsi que de l'enseignement. La construction a également affiché des suppressions d'emplois en juillet au pays alors que le secteur des services aux entreprises a procédé à des embauches, tout comme celui de la fabrication.

Moins d'emplois pour les jeunes et les femmes

Les travailleurs de 15 à 24 ans ont été les premiers à souffrir de pertes d'emplois le mois dernier avec un recul de 45 600 postes, autant à temps plein qu'à temps partiel. Le taux de chômage chez les jeunes est passé de 13,8 % à 13,9 %.

Statistique Canada rapporte aussi une diminution de l'emploi chez les femmes de 25 ans et plus, 13 600, surtout à temps plein. Pendant ce temps, les hommes de 25 ans et plus pouvaient compter sur l'ajout de 19 900 postes.