NOUVELLES
09/08/2013 06:52 EDT | Actualisé 09/10/2013 05:12 EDT

Égypte : un drone israélien aurait tué quatre présumés djihadistes

Au moins quatre présumés activistes islamistes ont été tués vendredi par un tir de missile dans le nord du Sinaï alors qu'ils s'apprêtaient à lancer des roquettes sur Israël, affirme la sécurité égyptienne.

Cinq sources sécuritaires égyptiennes ont déclaré à Reuters que l'attaque de missile avait été le fait de l'État hébreu. Cependant, l'armée égyptienne a officiellement nié cette version des faits et à Jérusalem, une porte-parole de Tsahal a refusé de faire le moindre commentaire.

D'après les militaires égyptiens, deux explosions se sont produites à 3 km à l'ouest de la frontière et au sud de la localité de Rafah, proche de la frontière avec la bande de Gaza et d'Israël.

Les sources sécuritaires au Sinaï ont déclaré qu'un aéronef israélien avait tiré sur des djihadistes armés, dont au moins quatre ont été tués, après avoir découvert qu'ils s'apprêtaient à tirer des roquettes en direction d'Israël.

Cependant, l'armée égyptienne a officiellement démenti toute implication israélienne en la matière.

Les activistes basés dans le nord du Sinaï, non loin de la frontière israélienne, multiplient les attaques contre l'armée égyptienne et d'autres cibles depuis le renversement, le 3 juillet par l'armée, du président islamiste élu Mohamed Morsi.

Mercredi, l'armée égyptienne avait affirmé avoir tué 60 activistes dans la péninsule du Sinaï dans le mois qui a suivi la déposition de Mohamed Morsi.

Reuters